Sécurité et prévention

Sécurité et prévention

Les défibrillateurs

3 défibrillateurs sont installés dans notre commune

Trois appareils de ce type sont disponibles dans notre commune,  à l’entrée de la Mairie,  sur la place de l’Eglise (sous le porche des HLM)  et aux abords du stade municipal, rue Jean Lebas, à l’extérieur des vestiaires. L’acquisition de ces appareils a été rendue possible grâce à une subvention du ministère de l’intérieur de 50%.

Qu’est ce qu’un défibrillateur externe automatique ?

Il s’agit d’un petit appareil portable qui analyse automatiquement le rythme cardiaque d’un sujet ayant brutalement perdu connaissance, et permet de délivrer un choc électrique en cas d’arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire. Ces DEA sont installés dans des lieux publics fréquentés et sont conçus pour être utilisés par tous. Ils permettent ainsi d’agir très précocement, en attendant l’arrivée des secours qu’il faut bien sûr appeler systématiquement.

L’arrêt cardiaque : un problème de santé publique :

En France, chaque année, 60 000 personnes décèdent subitement, dans la rue ou à la maison. La plupart d’entre elles sont victimes d’un arrêt du cœur ; 2% en réchappent mais le taux de survie sans séquelle baisse de 10% par minute. L’utilisation d’un DEA dans les 5 minutes qui suivent l’arrêt cardiaque, suivi d’une prise en charge spécialisée par les intervenants de l’urgence (pompiers, SAMU…) porte les chances de survie à 75%.

Qui peut utiliser un défibrillateur externe automatique (DEA) ?

Nous tous ! « Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un DEA répondant aux caractéristiques définies à l’article R.6311-14 » - Décret n° 2007-705 du 4 mai 2007.
Ainsi, chaque citoyen peut et même, se doit, d’utiliser un DEA à chaque fois que cela est possible : 80% des personnes sauvées par un défibrillateur en libre accès l’ont été par des utilisateurs qui n’en avaient jamais utilisé auparavant.

Une vidéo est disponible sur le site : www.linternaute.com/sante

Le monoxyde de carbone

Adapter les bons gestes grâce à ce dépliant

La participation citoyenne

Participation citoyenne "devenir acteur de sa sécurité"

Instaurée pour la première fois en 2006, la démarche participation citoyenne consiste à sensibiliser les habitants d'une commune ou d'un quartier et à les associer à la protection de leur environnement.

Mis en place dans les secteurs touchés par des cambriolages et des incivilités, ce dispositif encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu'à informer les forces de l'ordre de tout fait particulier.

Encadrée par la gendarmerie nationale, « participation citoyenne » vient conforter les moyens de sécurité publique déjà mis en œuvre.

Les principaux objectifs de la démarche :

  • établir un lien régulier entre les habitants d'un quartier, les élus et les représentants de la force publique ;
  • accroître la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance d'appropriation ;
  • renforcer la tranquillité au cœur des foyers et générer des solidarités de voisinages.

Pivot en matière de prévention au sein de sa commune, le maire joue un rôle majeur dans la mise en place (signature d'un protocole) et le suivi de ce dispositif.

Plus d'information sur la plaquette d'information « Participation citoyenne, pour un engagement solidaire ».

Cela vous intéresse ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature de référent nomainois pour participer à cette action de solidarité de voisinage et d'échange permanent d'informations entre élus, citoyens et gendarmes.
Merci de bien vouloir vous rapprocher de la mairie.

 

La liste des référents est disponible sur demande en Mairie.